jeudi 8 mars 2007

Jour 18

Plus ça va, plus ce qui me déprime, désespère, décourage, déçoit et n'ayons pas peur des mots, décrisse, c'est de voir que même si les 3 chefs de parti ont tous moins de 50 ans, ils font de la vieille politique.

Entre la campagne en 94 de Daniel Johnson contre Jacques Parizeau, deux hommes qu'on disait d'une autre génération, et celle de maintenant, y'a pas grande différence: mêmes thèmes, mêmes promesses, mêmes menaces. Santé, éducation, souveraineté, fédéralisme... Éducation, santé, souveraineté, fédéralisme... Dans l'ordre ou dans le désordre. Déprimant. Et MarioDumont, même s'il a quelques idées nouvelles, semble calquer son modèle de campagne et de programme sur Stephen Harper. Les anglos appellent ça du "déjà-vu". Les jeunes peuvent bien refuser de s'intéresser à la politique, sauf quand Loco Locass chante "Libérez-nous des libéraux".

Je vous entends ronchonner! Gorge profonde, t'oublies l'environnement. C'est neuf, ça comme thème. C'est jeune, c'est frais, c'est dynamique! Ah oui? Laissez-moi réfléchir... ouais, p'tête ben. C'est vrai qu'en politique, on applique la règle des 3 R: recycler (un programme, une idée, une vision), réutiliser (des menaces, des promesses, des annonces) et réduire (des budgets, la taille de la fonction publique, la dette, le déficit). Ouais, vous avez raison, on est en plein dans le développement durable!

Citation du jour: "J'en ai déjà plein mes bottines, je vais laisser les autres s'occuper de leurs candidats" Mario Dumont, questionné sur le candidat péquiste Philpot.
Bravo! C'est l'application d'un vieux proverbe chinois, dont j'inscris ici une traduction libre: "Ma marde, mais rien que ma marde!"

2 commentaires:

brem a dit...

Tu t'en viens cynique et chiâleux. Tu serais pas adéquiste par hasard?

Au moins ils ont des idées nouvelles comme tu dis. Tu dis qu'il copie Harper, d'autres disent qu'il copient Duplessis, d'autre Le Pen.

Faudrait se décider...

PatTheBrat a dit...

C'est exactement ce que je reprochais à la campagne dans ma réponse à V. Marrissal. Ce qui est malheureux c'est que nous resterons coincés dans ces thèmes redondants tant que la balance des pouvoirs se fera sur l'axe Fédéraliste vs Souverainiste d'abord et projet de gouvernance ensuite.

À propos, les péquistes ont finalement croisé leur première peau de banane. Celle-ci m'a quand même semblé un peu "gonflée" simplement du fait que les positions reprochées à M. Philipot étaient publiques depuis longtemps. Le genre d'information que tout partis et journalistes du beat devaient avoir en mains avant même son investiture. Sur le coup j’ai eu l’impression qu’un média ou un des adversaires s’est dit que s’était au tour de Boisclair de chausser les patins. Ça ne change rien au propos eux-mêmes.

J’attends simplement la vraie peau de banane péquiste. Peut-être viendra-t-elle du club des matantes du parti ? Aujourd’hui Landry a déclaré à TQS que l’histoire de l’homophobie avait finalement bien servi Boisclair (ssshut ! M. Landry y fallait pas le dire… c’est aux québécoises et aux québécois d’en décider. )